Découvrez les actus

Bizzeo

255 abonnés
Paris (75)
< 50 salariés
Entre 10 et 20 personnes
Partager
Levée de fonds

Les levées de fonds des start-ups françaises durant la période estivale

La saison estivale n'a pas souri aux start-ups françaises en matière de collecte de fonds. Les effets de la période se sont fait sentir, entravant les tentatives des start-ups pour concrétiser des levées de fonds d'envergure, une tendance observée depuis plusieurs mois. Malgré ces contraintes, quelques start-ups parviennent tout de même à sécuriser des financements et sont actuellement en quête de nouveaux talents afin de renforcer leurs capacités commerciales.

Quelles start-ups sont les lauréates de ce mois-ci ?

Hyperline | LinkedIn   Hyperline 

Hyperline, une entreprise émergente établie à l'automne 2022, s'est spécialisée dans la gestion de la facturation pour les entreprises B2B SaaS. Son offre vise à offrir aux entreprises des fonctionnalités de facturation plus rapides et plus efficaces, optimisant ainsi leur processus de gestion financière. Dans une récente avancée vers l'accélération de son expansion et le lancement officiel de sa solution sur le marché, la start-up a clôturé avec succès une levée de fonds de 4 millions d'euros. La solution qu'Hyperline propose s'avère particulièrement pertinente pour les entreprises SaaS, qui tirent avantage de la facturation récurrente. La mise en œuvre d'une plateforme automatisée pour la création de factures se révèle non seulement avantageuse, mais également une nécessité. 

 Il y a quelques mois à ses débuts, Hyperline a d'abord proposé une version bêta de son outil à ses clients. Désormais, la société a pour ambition de lancer la commercialisation complète de sa solution et de la déployer auprès des entreprises B2B SaaS. Ses projets de croissance s'étendent tant en France qu'à l'échelle internationale, avec une vision ambitieuse qui englobe même les États-Unis.

 

GLEAMER: Contact, Levée De Fonds, Clients

Etablie en 2017 par Christian Allouche, Alexis Ducarouge et Dr. Nor-eddine Regnard, Gleamer exploite les capacités de l'intelligence artificielle pour apporter un soutien précieux aux radiologues et aux professionnels de la santé dans le processus de diagnostic. Cette entreprise a vu ses revenus tripler entre 2021 et 2022. Ses solutions, qui ont gagné la reconnaissance de la communauté scientifique, sont actuellement en utilisation auprès de plus de 6 500 utilisateurs dans plus de 650 installations réparties dans 24 pays. Avec des ambitions affirmées, Gleamer aspire à étendre sa présence à plus de 2 000 installations et 35 pays d'ici la fin de 2025.

Même si la généralisation de l'utilisation de l'intelligence artificielle n'a pas encore atteint tous les radiologues, Gleamer anticipe que d'ici 10 ans, aucun examen d'imagerie médicale ne pourra être effectué sans l'intégration de cette technologie.

Afin de soutenir ces objectifs ambitieux, Gleamer annonce actuellement une levée de fonds de série B de 27 millions d'euros en fonds propres. Cette opération financière a pour but d'élargir la gamme de solutions proposées par Gleamer, de renforcer ses équipes en Europe et aux États-Unis, et d'accélérer le déploiement de ses activités commerciales à l'échelle internationale.

 

KEEWE - Club ADEME International

Keewe, une start-up fintech française fondée en 2020, offre des solutions de paiement internationales innovantes avec un accent sur la durabilité environnementale. Ils évaluent et réduisent l'empreinte carbone des entreprises via une plateforme sécurisée, permettant aux entreprises de soutenir des projets écologiques tels que des initiatives liées à la réduction de la contribution carbone ou encore à la préservation des océans et de surveiller leur impact environnemental. Suite à une levée de fonds de 3 millions d'euros, Keewe prévoit de développer son équipe et d'étendre sa portée pour promouvoir des pratiques financières responsables et écologiquement durables. 

L'objectif ultime est d'accroître la visibilité de la plateforme auprès d'un éventail plus large d'entreprises désireuses de s'engager en faveur de pratiques financières responsables et écologiquement durables.

 

Nouveau membre PASCA : FACTORYZ

En 2017, Factoryz a été créée par Jean-Baptiste Guigonet et Eric Launois pour aider les entreprises à réutiliser leurs ressources. Récemment, ils ont réussi à lever 700 000 euros. Factoryz propose des solutions de partage et de réutilisation d'équipements industriels, de biens tertiaires et de matériaux pour maximiser l'utilisation des actifs des entreprises. Cette approche permet aux entreprises de maximiser l'utilisation de leurs actifs et de mettre à disposition ces ressources auprès d'autres professionnels, d'autres acteurs publics ou bien leurs filiales. 

Cela contribue à réduire l'empreinte carbone et les coûts pour les clients, dont près de 2000 entreprises clientes, y compris des acteurs majeurs. Factoryz prévoit d'attirer de nouveaux clients et d'adapter sa solution à divers secteurs grâce à cette levée de fonds, en renforçant son équipe commerciale et en investissant dans le développement technologique.

 

La start-up française Fairlyne a récemment réussi à lever 3 millions de dollars pour accélérer son recrutement et le déploiement de son service novateur. Elle permet aux clients de compagnies de voyage de revendre leurs réservations à d'autres utilisateurs, une approche peu courante dans le secteur. Fondée en 2021 par Gilles de Richemond, Michael d’Eboli et Morgan Guérin, Fairlyne encourage les entreprises de voyage à offrir à leurs clients la possibilité de revendre leurs billets non échangeables ou non remboursables, tels que les billets de train ou d'avion ou bien les places d'hotels. La start-up propose une solution logicielle en marque blanche pour faciliter cette revente entre particuliers, avec un système de récompense avantageux pour les vendeurs.

En juillet 2023, les startups françaises ont rencontré des défis en matière de collecte de fonds, ayant réussi à mobiliser un total de 267,1 millions d'euros. Ce mois estival a été marqué par une période difficile pour les start-ups, qui peinent à réaliser des levées de fonds de grande envergure depuis plusieurs mois. En contraste avec juillet 2022, où les startups avaient prospéré en amassant près de 1,03 milliard d'euros, le mois en cours n'a enregistré aucune levée de fonds majeure, avec le top 10 des collectes n'atteignant pas plus de 25 millions d'euros. Malgré cette tendance générale au ralentissement, certains secteurs demeurent porteurs comme La GreenTech.

 

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter ces articles pour en apprendre davantage sur les dernières levées de fonds :

0 commentaire
C